Boîte noire

2020 - 2021
résidence de recherche en cours
Axenéo7, Gatineau (Ca)
Boîte d’archive, photogrammes sur papier ilford





2020 - 2021
ongoing research residency
Axenéo7, Gatineau (Ca)
Archival box, photograms on ilford paper






























Photograms on ilford paper, 8” x 10”, 2021

Le projet Boîte noire tente de poser une réflexion sur les liens entre le témoignage, l’archive et la transmission intergénérationnelle. Débutée en 2018, cette recherche prend pour point de départ des documents historiques du camp de concentration de Dachau (1933- 1945) provenant des archives Bad Arolsen. Ici, le travail de l’artiste repose sur les rapports (et tensions) entre savoir historique et savoir émotionnel suscités par les documents. À cet égard, une double identité du document d’archive est ici explorée : ce que le document révèle et ce qu’il cache. En ce sens, une réflexion autour de la part déniée du document d’archive émerge grâce à une exploration du médium photographique. Dans cette recherche, des documents et photographies cohabitent pour interroger l’entrelacement de récit historiques et personnels. Ainsi, une relecture des documents s’effectue grâce à la transformation et aux combinaisons de ceux-ci. Ancrée dans la recherche, ce projet se consacrera à explorer une manière d’écrire et de transmettre en faisant image. Émanant d’une recherche discursive, un dialogue se formera entre la photographie et la réappropriation afin de relire autrement l’archive.



This project attempt to reflect on the connections between testimonial, archives and intergenerational transmission. Begun in 2018, the research is based on historical documents of the Dachau concentration camp (1933-45) kept at the Bad Arolsen archives. Here, the artist's work builds on the relationships (and tensions) between historical and emotional knowledge raised by the documents. The dual identity of the archival document is thus explored here: what it reveals and what it conceals. In this sense, a reflection on the negated part of the archival document emerges through an exploration of the photographic medium. Documents and photographs coexist in this research to probe the intertwining of historical and personal narratives. A re-reading of the documents is thus achieved through their transformation and combinations. Rooted in research, this project focus on exploring a way of writing and conveying through images. A dialogue stemming from discursive research emerge between photography and re-appropriation to re-interpret archives in a different way.