à propos




Emmanuelle Duret vit et travaille à Tiohtià:ke / Montréal. Elle détient un baccalauréat en arts visuels et médiatiques ainsi qu’une mineure en histoire de l’art. Elle a effectué des résidences de recherches et participé à des expositions collectives, notamment à VU photo, Avatar, Axenéo7, ainsi que dans des espaces de diffusion alternatifs où son travail sera présenté prochainement, dans le cadre de projets solos et collaboratifs. Elle poursuit actuellement une maîtrise en arts visuels et médiatiques. Sa pratique prend ancrage dans une approche à la fois interdisciplinaire et conceptuelle de la photographie. Elle explore les limites et les liens entre texte, image, espace, mémoire et histoire tout en créant un dialogue avec le média photographique afin de faire émerger des réflexions historiographiques. La photographie argentique est une constante de sa pratique : l’image est parfois réappropriée, rejouée, sujette à être réinterprétée. Le sujet, le contexte et le statut de l’image photographique sont souvent mis en jeu par des stratégies de réappropriation, de contextualisation ou de combinaisons. Dans ces recherches, elle s’intéresse, entre autres, aux notions qui ont trait à l’archive, la documentation photographique, la muséographie et la littérature psychanalytique. Ces projets en cours abordent les sujets des lieux de mémoires, du tourisme noir, de la transmission intergénérationnelle et de l’histoire écrite et orale.




about




Emmanuelle Duret Lives and work in Tiohtià:ke / Montréal. She holds BFA and a Minor in Art History. She has participated in research residencies and group exhibitions, notably at VU photo, Avatar, Axenéo7, as well as in alternative exhibition spaces where her work will be presented soon. She is currently poursuing a master degree in visual and media arts. Her practice is anchored in an approach to photography that is both interdisciplinary and conceptual. She explores the limits and links between text, image, space, memory and history while creating a dialogue with the photographic medium in order to tease historiographical reflections. Black and white photography is a constant in her practice: the image is sometimes reappropriated, replayed, reinterpreted. The subject, the context and the status of the photographic image are often put into play through strategies of reappropriation, contextualisation or combination. In her research, she is interested in notions relating to archive, photographic documentation, museography and psychoanalytic literature. Her current projects deal with the subjects of sites of remembrance, dark tourism, intergenerational transmission as well as written and oral history.




@ contact